Une erreur est survenue dans ce gadget

27 nov. 2008

Vacances thérapeutiques

La solution qu'on me proposait pour la suite du traitement, et qui me semblait intéressante m'a finalement été refusée, avec pour argument le fait que je semblait ne pas suffisamment bien tolérer la chimiothérapie Sutent. Donc le protocole de recherche va sans doute prendre fin ici, après six mois de traitement et un de plus pour redescendre sur terre. Les résultat de cette combinaison n'ont d'une part pas donné des résultats extraordinaires et d'autre part, l'expérience à été assez pénible. Un point positif, c'est que les tumeurs et ganglions ont à peine grossi de quelques millimètres. Finalement, le Dr Florescu va me laisser tranquille jusqu'à fin janvier et refaire un scan à ce moment là. Là, elle réévaluera la situation et prescrira le traitement qui sera le mieux adapté. Pour ma part, je suis vraiment content de ne pas devoir me taper un autre produit toxique pendant la période des fêtes et les grands froids. Je suis certain aussi que mon corps et mon système immunitaire a vraiment besoin de ce repos. De plus, il existe encore un certain choix de molécules pour ralentir la progression de la maladie.