Une erreur est survenue dans ce gadget

28 mars 2009

750 jours aprés le diagnostic, je commence à y croire!

Encore quelques dizaines de mètres sur ce chemin rocailleux avant de parvenir au dernier campement pour l'ascension finale.
La déprime et les désillusions sont en effet plus discrètes depuis que les premiers résultats de la biopsie laissent à penser que les petites choses dans mon abdomen semblent inoffensives.
http://www.youtube.com/watch?v=UlWL_s52YPE
Ce petit film pour illustrer la métaphore de l'Everest qu'un de mes ami,Gérard the biker , faisait récemment à propos de mon probable futur parcours. Cela m'a fait beaucoup réfléchir et je crois que les 26 derniers mois constituent l'approche de ce sommet avec les différents camps ou étapes.
Au début, les toubibs ne donnaient pas tellement cher de ma peau, je crois. Après un an ,Dr Florescu m'a invité à faire une conférence sur le sujet comme"survivant'' du cancer du poumon . Ensuite, j'ai volontiers essayé des associations expérimentales de médic assez indigestes du Dr Normand Blais et du Labo Pfizer. Ceci m'a de nouveau stabilisé , rattrapé en quelque sorte et j'ai repris un peu de souffle et un peu d'espoir. À deux reprises, le "tumor board", genre de "conseil des sages", m'a refusé la radio/chimio .
Plus tard, on m'a invité à participer à une autre conférence, pour parler de l'espoir cette fois et c'est là que j'ai découvert Docteure E. Filion, radio-oncologue . Je suis allé au-devant de cette spécialiste, afin qu'elle me donne un avis sur mon cancer. Elle a accepté de prendre en charge ce traitement, si de mon coté, j'étais partant. Pas de mystère, elle m'a rappellé les effets secondaires et les risques réels d'un tel traitement, à plusieurs reprises, me demandant si j'avais bien compris et de lui confirmer si j'étais toujours prêt à le faire. J'ai répondu que je n'avais certainement pas fait tout ce chemin pour m'arrêter là. Ca serait vraiment trop stupide.
Et là, diversion à l'attente de résultats , j'ai été au coeur (je ne savais pas en y allant) d'une nouvelle conférence bien édifiante sur l'interdisciplinarité en oncologie, à l'Université de Montréal. Quel plaisir de voir tous ces futurs médecins, infirmiers, nutritionnistes et autres, écouter et ramasser chaque fragment de l'histoire, merveilleux.

Finalement, j'ai décidé définitivement d'adopter cette métaphore de l'ascension pour me motiver dans ce prochain bout de chemin (peut-être pas le plus confortable). Chaque jour, chaque heure, je sais que tout peut encore foirer (mais je crois que je saurai aussi composer avec ça).
Je me sens tellement motivé et fier d'être déjà arrivé là ( quand je ne déprime pas, bien sûr, mais ce n'est pas si fréquent).
Je crois que la statégie du Dr Filion devrait pouvoir fonctionner. Médicalement, je suis super bien entouré par des gens que je commence à bien connaitre, à apprécier et en qui j'ai entière confiance, et eux aussi commencent à croire en moi. Mais ma "guérison" doit aussi être super importante pour cette équipe, pour mes hémato et radio-onco. La façon dont on a procédé n'est pas habituelle (2 lignes de chimio palliative avant une radio/chimio curative, en tous les cas pour moi. c' est une première -hahaha! ) Et comme je n'ai rien à perdre,autant que ça serve, cette expérience.
Tout ceci est bien suffisant pour m'aider à aborder la suite de cette aventure avec calme et confiance.
En deux mots: je pense que je commence vraiment à y croire, alors que jusqu'à présent, l'objectif était de durer le plus longtemps possible.

Tu dois penser que je commence à devenir dingue, ou peut-être que je rêve en couleur., mais si je ne rêve pas, alors, je suis mort!