Une erreur est survenue dans ce gadget

19 juin 2009

Je n' y croyais plus vraiment.

Cette fois-ci, mon oncologue, Dr Marie Florescu était toute joyeuse de m'annoncer que mes vilains petits dragons commençaient enfin à se recroqueviller et se cacher un peu. Pas une victoire définitive, bien sûr, mais une bataille de gagnée. C'est très plaisant comme sentiment. Ça faisait plus d'un an que les nouvelles n' étaient pas très bonnes. La maladie progressait, d'abord lentement, puis pendant le début du protocole au Taxotère, une subite accélération. Mon médecin a donc décidé sans aucun délai de passer au Tarceva.
Deux mois de traitement, sans trop d'effets secondaires autres que ceux attribués habituellement à ce médicament, ont permis de changer la situation. Il n'y avait pas de régression du cancer significative depuis un long moment.
Aujourd'hui, en juillet 2009, trois des quatre petites métastases de l'abdomen ont disparu (disons qu'on ne les voit plus au scanner), et la quatrième est vraiment minuscule. La tumeur principale sur l'aorte a diminué un peu, c'est mieux que rien, et les ganglions infectés du médiastin sont stables, et ça c'est bien. Une bonne réponse donc pour ce début de protocole, qui contraste avec l'affolement des cellules du scan précédent (et le mien. Etrange, comme on y tient, à cette vie!!!). Il me reste à continuer à essayer de vivre de la même façon, de poursuivre ce même traitement pour durer le plus longtemps possible sans que les cellules malignes ne s'en aperçoivent!
Et l'espoir est toujours permis, malgré deux années et demi d'un cancer pulmonaire non à petites cellules au stade IV. Il reste beaucoup d'aléatoire, bien sûr et on ne peut pas tout contrôler. Je crois pouvoir dire que ce résultat est le fruit de soins vraiment appropriés, extrêmement suivis, d'une chimie spectaculaire, et aussi d'un certain travail personnel, faut avouer!.
Et ben aujourd'hui, je suis vraiment content et je le savoure!!
Et après, on verra ....