Une erreur est survenue dans ce gadget

19 févr. 2010

JE NE PEUX PAS NE PAS Y PENSER!






Je n'ai pas écrit un mot sur ce blog depuis le temps des fêtes. Cette attitude de repli s'apparente à la réaction de mon bandit de chat bagarreur, quand il est blessé et qu'il se se réfugie sous une armoire en attendant que les choses s'arrangent. Mais même pour les chats, les choses ne s'arrangent pas toujours...




Le moment est venu, en raison de l'évolution lente mais progressive de mon état, de considérer l'avenir face à une maladie plus forte que les traitements reçus et d'orienter ce blog vers une réflexion plus sensible provoquée par l'approche inéluctable de la fin de vie. Cet aspect du parcours devrait s'exprimer en profondeur , en liberté et en intériorité; c'est une fracture par rapport à la démarche précédente qui s'intéressait plutôt à mettre en lumière la relation traitements/résultats/espérance.
La plupart des traitements connus pour leur efficacité sur le cancer du poumon avec métastases m'ont été offerts pendant ces 3 années, quatre lignes de chimiothérapie et une radiothérapie, avec un succès évident, il faut le reconnaître, en terme de traitements palliatifs, puisque je suis encore en vie, dans des conditions relativement bonnes.
Mon silence n'est donc ni un désintérêt, ni le résultat d'une aggravation dramatique et subite; je vais encore assez bien. Il s'agit plutôt d'un départ vers une nouvelle étape focalisée sur la confrontation du corps et de l'esprit face à une maladie qui ne guérira pas. Je ne veux pas nier la mort qui vient et encore moins ne pas y penser.
Ceci n'implique pas que ma fin soit proche!




10/02/10