Une erreur est survenue dans ce gadget

15 mai 2010

INTERMINABLE




J' utilise ce terme pour signifier un ras-le bol, de la fatigue et de l'usure face à la durée relativement longue de cette maladie, à l'agressivité de certains traitements et à l'aspect incurable, et donc sans réelle perspective». Pour exprimer aussi, la présence de quelque chose de menaçant en permanence au dessus de ma vie, sans relâche. Seule la mort peut mettre une fin, un terme à l'interminable. Ce n'est pas la vie qui à cette propriété, elle se termine forcément, mais la douleur, la fatigue, l'angoisse modifie la perception du temps.
L'érosion d'une pierre peut paraître interminable du point de vue d'une vie humaine mais du point de vue géologique ou cosmique, elle se fond et se disperse aussi sûrement qu'une vapeur dans l'atmosphère. Pour bon nombre de malades, ma situation serait sans doute plutôt enviable, puisque justement elle possède cette caractéristique de lenteur (relative) dans l'évolution, jusqu'à présent. Une simple journée, avec quelques désagréments ou malaises en modifie la dimension pour la rendre interminable. Perception du temps qu'on vit, du temps qu'on perte, qu'on distille. Lorsque je suis prêt à partir en voyage et que mes valises sont prêtes, les cinq minutes d'attentes du taxi qui va me conduire à l'aéroport sont interminables.
L'attente de la résolution d'une maladie qui ne guérira pas peut donner cette impression, celle d'être sur le quai d'une gare en ne sachant pas quand va passer le train.. Dans la salle des pas perdus, ce qui devait être accompli l'est certainement. Mais l'attente reste interminable.