Une erreur est survenue dans ce gadget

31 mai 2010

Mon corps c'est un pays en guerre su'l'point d'finir


Accepter la possibilité de mourir n'est pas une chose si évidente, et envisager de le faire bien l'est encore moins. Mais ce n'est pas parce que je regarde les choses en face que cela fait de moi un cadavre. Et c'est à cause du travail que je fais sur moi-même, mon chemin de vie et mon devenir que je refuse de laisser ma trajectoire se faire dévier par des rêves et des espérances irréalistes, irréalisables et peu probables. On ne meurt pas de croire qu'on est mortel. Et j'ai décidé qu'Ill est bien plus important pour moi d' élaborer une stratégie pour bien aborder l.éventuelle fin de mon parcours que d'imaginer une guérison prochaine hypothétique. Cela n'empêche nullement de continuer à lutter pour ma vie. Est-ce tellement dérangeant  d'aborder les choses sous cet angle? Est-que ça fait de moi une lavette qui laisse tomber? Est honteux ou lâche, ou débile que d'accepter l'issue la plus évidente et la plus probable,  en général c'est le contraire qui est une folie. Est- ce un manque de respect à la vie? Je préfère vraiment me concentrer sur ce que j'ai à faire et construire ma sortie. Ça ne m'oblige pas à crever, mais si c'était le cas, je serais moins dépourvu ou démuni. Tu connais bien la paraboles des vierges sages et des vierges folles. Peut-être aussi est-ce parce que j'ai toujours, dès le début envisagé la mort comme une issue possible que je suis toujours en vie aujourd'hui ? Qui peut savoir?



Mon corps c'est un pays en guerre su'l'point d'finir On va hisser le drapeau blanc un point c'est tout Mon ennemi est arrogant et silencieux Y s'en fout bien d'savoir si j'suis jeune ou si j'suis vieux Il est sur de lui .Il est  méthodique.Il prend son temps J'attends un peu, j'suis pas pressé j'attends la mort Dédé 

et aussi


J'ai fini par comprendre
On comprend quand c'est fini!
Pourquoi tout n'a pas encore disparu?
 Pour  nous laiser une chance, peut-être...
Peut-être pour nous laisser une dernière chance
de ne pas nous dire
nous aurions dû
ou
nous aurions pu,
lorsqu'il sera trop tard

Malik