Une erreur est survenue dans ce gadget

17 juin 2010

Une infirmière pivot, c'est pour toujours


Jeanne Poirier, infirmière pivot en cancer du poumon-CHUM







Très chère Jeanne Poirier,

Notre première rencontre date du mois de mars 2007. Vous vous êtes présentée: 
"Je suis votre infirmière pivot en cancer du poumon, à partir de maintenant et 
jusqu'à la guérison, ou à la fin".  Ce qui surprend évidement.
Ensuite vous m'avez guidé à travers les dédales des différents intervenants
 de l'hôpital, et rendu ce parcours tellement plus humain et tolérable. 
Je vous ai vu plus d'une centaine de fois, toujours souriante, prête à offrir
 de votre temps, votre écoute et de vos précieux et avisés conseils. Vous
 avez enduré mon humour parfois "plate" et mes humeurs plus sombres. 
Dès le début, vous avez su nous rassurer, Catherine et moi, sur ce qui nous 
attendait. Quel immense  et noble mission, surtout  si on fait la somme 
tous vos patients, qui attendent tous attention et conseils. Une vocation.
 Je vous admire sincèrement pour le travail que vous réalisez.
Je ne suis pas guéri, mais peut être un peu grâce à vous, je trouve que 
ce parcours aura été loin d'être un enfer. Toujours présente au téléphone 
comme sur le terrain, votre douceur  votre sourire m'aura permis de vivre
 cette aventure avec beaucoup de sérénité. Et je compte bien la garder 
pour ce qui me reste de chemin à faire. Je ne suis pas du tout inquiet 
ou angoissé mais bien confiant que tout se passera pour le mieux. 
Et cette confiance, c'est vous, Jeanne, qui me l'avez révélée
A l'mage de ce lys, je vous connais généreuse et charmante
Merci pour tout
Avec beaucoup d'affection





Geneviève Fraser, infirmière pivot CHUM




Regardez ce sourire radieux! Un sourire qui fait peur à la maladie,
 et qui rassure le patient. 
Geneviève, je vous avais remarquée et mémorisée lors du visionnement
 d'une vidéo sur
 l'organisation du service de radio-onco fin 2006. Je vous ai
 observée lors d'une conférence
 du Dr N'Guyen dans le petit amphi.  Ensuite j'ai été dirigé vers l'hémato, et 
 j'étais un peu frustré de ne pouvoir avoir accès à vos compétences.
Ceci dit, je me suis consolé avec Jeanne Poirier que j'adore aussi. 
Puis  les choses ont changé  (congé de Jeanne) et nous avons pu nous rencontrer. 
J'en étais bien fier, je vous assure.  Vos interventions à mon égard ont 
confirmé mes impressions premières.
Souriante, gentille, sérieuse, précise, didactique, jolie, ce qui ne nuit en rien,
 et redoutablement efficace. J'ai adoré vous rencontrer, 
vous mettez du soleil dans nos vies un peu obscures.
Merci pour tout ça, Geneviève Fraser, ce fut un honneur.