Une erreur est survenue dans ce gadget

16 févr. 2011

Le goût de se relever

Bonsoir Denis,
Merci pour les conseils, ça tombe pile et vivent les roulettes et la pratique. J'ai eu, j'ai, et j'aurai encore bien du plaisir à installer mes nouveaux quartiers. C'est ma base, mon camp de survie physique et mentale.
Le jour où tu as parlé de traitements de recherche, j'ai compris que le dernier mot n'était jamais dit et pas plus le mien. Et j'ai eu l'idée plus ou moins farfelue de reprendre contact avec mon centre d'oncologie et j'ai obtenu un r.v. rapidement, il y a deux semaines. J'ai osé. J'ai posé la question: "Docteur, auriez-vous une petite rallonge à m'offrir?". En novembre dernier, rien pour moi,  j'allais partir "comme un petit  poulet", une mort douce ou cruelle docteur?  Cette rencontre m'a laissée perplexe. Le docteur semblait absolument pas concerné par ma demande, mais il signerait les papiers requis, si jamais un protocole de recherche m'intéressait. Merci quand même docteur. J'ai cherché de l'information et ma conclusion fut que ce n'était pas moi le docteur, j'ai donc réitéré ma demande et cette fois on m'a assurée que les docteurs de l'équipe feraient le nécessaire.  Dans l'attente, je me sentais surtout calme,  mais aussi rêveuse, parfois anxieuse, difficile de rester branchée à mon moment présent ...  J'ai obtenu 2 rendez-vous , avec 2 docteurs-chercheurs, pour des protocoles de traitement. Au premier rendez-vous, tout s'est réglé. Je suis passée par toute une gamme d'émotions allant de la colère à la joie.
Quelle ne fut pas ma surprise et ma joie quand dr Blais m'a proposé un traitement au Tarcéva, traitement qu'on m'avait refusé sous prétexte qu'il ne valait rien pour moi, tarée de fumeuse. Dr Blais précise que le tabac nuit à l'efficacité, mais a déjà fonctionné chez des fumeurs. Je rage juste à penser que j'aurais pu commencer ce traitement il y a déjà plus de 3 mois. C'est de quel ordre cet acte docteur? préjugés envers les fumeurs? erreur médicale? J'ai commencé mon nouveau traitement hier, lundi. Et je n'ai pas dit mon dernier mot.
Denis,ta démarche est tellement inspirante: tu ouvres une nouvelle route, tu la balises (enthousiasme, doutes, réflexion ...) et la soumet généreusement. Ça m'a donné le goût de me relever et de poursuivre le voyage sur une nouvelle route. Et toi, Denis, c'est cette semaine que tu attends des résultats, n'est-ce pas? Ça se vit comment aujourd'hui? As-tu la forme? à bientôt, cher ami de fortune, 

S