Une erreur est survenue dans ce gadget

7 févr. 2011

Une âme soeur en insomnie


J'aime bien cette chanson qu'interprétait de toutes ses tripes  la grande Pauline Julien. Insomnies Blues. La plupart du temps, je ne dors pas beaucoup et je suis bien comme ça. "Comme s'il fallait que j'utilise chaque goutte de temps..." . Et puis, quand je dors, c'est assise, car couchée, mon réveil est cauchemardesque: une demie à trois quarts d'heure les poumons en feu en toussant et en cherchant de l'air, alors qu'assise c'est le popotin qui écope.   

Lundi prochain, on me livre mon lit de princesse. J'ai le coeur qui flotte, la tête légère. Étranges sensations. Une autre perte, une autre acceptation. Là, si je ne dors pas, ce sera à cause des petits pois et non à cause de mon petit poids, j'ai perdu 8 livres en un mois, ouf! mais je ne suis pas très amaigrie. Acceptation. Soyons plus justes, y'a aussi le décadron qui ne me facilite pas le sommeil. Sans compter que la morphine (environ 80 à 100 mg/jr) aurait sur moi des effets adverses, veille plutôt que somnolence, mais ça va pour la douleur. Acceptation.  Et que dire de la barbe : sorte de duvet post-chimio engraissé au décadron? C'est à cause du décadron, mais ça va pour diminuer l'inflammation. Acceptation. L'acceptation est devenue ma source d'énergie, mon inspiration. Je suis. 

S.


Je n'ai pas trouvé Insomnie Blues sur You Tube, alors je vous offre "L'Ame à la tendresse", en guise de consolation, et parce que je suis certain que nombre d'entre vous ne savent pas de qui, de quoi il s'agit. C'est bien de la tendresse, ce mot que j'ai reçu, à 2h30 du matin. remarque: s a été opérée le jour où j'ai eu mon diagnostic, le 22 décembre 2006.