Une erreur est survenue dans ce gadget

21 mars 2011

Thérapies ciblées pour cancer avancé du poumon métastatique


Après des examens, scans et une longue attente, une solution semble lentement se profiler.
Au Jewish General Hospital de Montréal, on m'a fait miroiter plusieurs possibilités de traitement. Le Dr Agulnik qui s'occupe de mon cas, m'a bien précisé que cela ne me guérirait pas, mais avec de la chance, ça pourrait peut être prolonger peut-être la durée de ma vie. Je suis sûr que certains qui sont dans la même situation  que moi seront intéressés de savoir de quoi il s'agit. Ma connaissance de ces propositions est encore partielle, je préciserai dès que j'aurai toute l'information.





1-PROTOCOLE DE RECHERCHE :

Il est clair que ce protocole dont je ne connais pas encore le nom et  impliquant la recherche du gêne de mutation  EML4–ALK,offert  au Jewish correspond au traitement le plus adéquat dans le cas où ce gène serait présent dans les cellules cancéreuses (4 personnes sur 100 en sont porteuses) D'après le docteur, c'est celui qui offre les meilleures chances de survie, mais les quantités de cellules necessaires sont relativement importantes (un ganglion au complet), certainement  supérieures à ce qui reste de mes biopsies passées. Il en faut pas mal a-t-il dit .A ma question sur le type de biopsie nécessaire,  Dr Agulnik ne semblait pas très chaud pour sauter immédiatement sur la  biopsie médiastinale. J'ai cherché sur internet pour avoir une idée, Encore un truc impressionnant, et qui d'après lui peut aussi être une source d'ennuis.

2-PROTOCOLE DE RECHERCHE :
Intravéneuse.
Protocole Novartis NVP-AUY922 (Synonymes AUY922, VER-52296)
Dr Agulnik disait qu'on pourrait commencer par ça et rien n'empêchait de  revenir à la proposition no.1 ensuite.


Il me reste à avoir  confirmation de mon admissibilité dans la semaine
et ce traitement pourrait démarrer assez vite. Le suivi est très serré paraît-il.
 J'ai appris qu'on ne peut pas avoir eu plus de 4 traitements préalables pour avoir droit à ça,  et là, on serait encore bon.
Je serais aussi l'heureux et le premier cobaye à tester ce produit au Jewish et peut=être au Québec.

3- MÉDICAMENT D'EXCEPTION - PAS EN PROTOCOLE DE RECHERCHE
Cette troisième roisième proposition est un médicament qui pourrait s'apparenter au TARCEVA, prise orale et qui s'apelle le TOMTOVOK, joli nom futuro-space.
 Comme c'est un médicament d'exception, il y a une demande à faire au gouvernement qui va accepter ou non la demande.


Donc, voici les solutions qui pourraient s'offir à moi pour prolonger ma vie, et peut-être à vous. J'ai pu expérimenter diverses chimios, dont deux thérapies ciblées, et deux radiothérapies, Je suis convaincu que sans ces traitements de pointe , je ne serais plus qu'un souvenir depuis bien longtemps.

Suite au prochain épisode!