Une erreur est survenue dans ce gadget

26 nov. 2011


Je vous recommande la lecture et mise en pratique de ce texte dès que possible


Metta bhavana : Le développement de l'amour bienveillant



Metta, c'est quoi au juste :- Le Metta Bhavana: développer la bienveillance :

« Bhavana » signifie « développement » ou « culture » (dans le sens de « fait de cultiver »), et « metta » est un mot signifiant « amour », « gentillesse » ou « bienveillance ». Il s'agit donc d'une pratique de méditation dans laquelle on cultive activement des états émotionnels très positifs envers d'autres personnes, ainsi qu'envers soi-même.

Cette pratique nous aide à créer davantage d'harmonie dans nos relations avec les autres, et nous permet de ressentir moins de conflits, de résoudre des difficultés existantes, et d'approfondir nos rapports avec les personnes avec lesquelles nous nous entendons déjà. Elle nous aide à avoir plus d'empathie envers les autres, à avoir plus d'égards pour les autres, à être plus gentil et à pardonner. Nous pouvons également apprendre à apprécier davantage les autres, à nous concentrer plus sur leurs qualités positives et moins sur leurs défauts.

Dans cette pratique de méditation, nous cultivons aussi de la metta envers nous-même, de façon à ressentir moins de conflits internes et à apprendre à nous apprécier davantage.


La compassion : Karuna en pali

"La compassion est le sentiment par lequel on est porté à percevoir ou ressentir la souffrance des autres, et poussé à y remédier. Étymologie: com- : avec; -passio : souffrance. Il s'agit donc d'un calque latin du grec sym-patheia, sympathie, dont le sens avait dévié. D'où le besoin de ce mot, ainsi que de celui d'empathie."




ou encore :

"L'être humain possède la merveilleuse faculté d'être capable de supporter les souffrances inhérentes à la vie et de les transformer en une immense compassion. Cette compassion se manifeste lorsque notre cœur est ouvert et que nous lui permettons d'être sensible à la douleur des autres. C'est un flot de bonté et d'empathie pour tous les êtres."




Différence entre l'amour et la compassion :

Pour Thich Nhat Hanh :

L’amour est un état d’esprit qui apporte paix, joie et bonheur. La compassion est un état d’esprit qui ôte à l’autre sa souffrance. Chacun de nous porte en soi les graines d’amour et de compassion et peut développer les merveilleuses sources de leur énergie. Nous pouvons nourrir l’amour inconditionnel, qui n’attend rien en retour et donc ne génère ni anxiété ni souffrance.

L’essence de l’amour et de la compassion est la compréhension, la capacité de reconnaître les souffrances physiques, matérielles et psychologiques d’autrui, de nous mettre dans la peau de l’autre. Nous pénétrons son corps, ses sentiments et ses formations mentales et ressentons en nous sa souffrance.



Lire = Le développement de l'amour-bienveillant : metta bhavana, par le Vénérable Sujiva




Pour développer Metta, J'essaye, à la fin de chacune de mes méditations (formelles) du soir, de faire une "méditation metta" ou de chanter le chant Metta en pali.
Et puis faire "metta" (comme on dit), juste avant de dormir, ça permet d'avoir un bon sommeil.

De nombreuses personnes sont persuadées que, lorsque l'on intègre régulièrement dans ses méditations metta une personne qui nous veut du mal, celle ci changera de comportement à votre égard.

Plus on pratique ce type de méditation, plus notre compassion et notre amour bienveillant deviennent sincères et forts.
Au début, on a du mal à souhaiter de bonnes choses à ses ennemis (et aussi à soi-même), puis, avec une pratique quotidienne, on ressent vraiment ces choses et un sentiment de paix nous envahi.


Méditation de Metta, par Bhante Henepola Gunaratanaextrait de son livre :
Méditer au quotidien.


Au commencement de toute séance de méditation, dites en vous-même les phrases suivantes. Ressentez réellement l’intention correspondante :

1. Que je sois bien portant, heureux et en paix. Qu’il ne m’arrive aucun mal. Que je ne rencontre ni difficultés ni problèmes. Puissé-je toujours connaître le succès. Que je sois également patient, courageux, compréhensif et déterminé à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

2. Que mes parents soient bien portants, heureux et en paix. Qu’il ne leur arrive aucun mal. Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes. Puissent-ils toujours connaître le succès. Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

3. Que ceux qui m’enseignent soient bien portants, heureux et en paix. Qu’il ne leur arrive aucun mal. Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes. Puissent-ils toujours connaître le succès. Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

4. Que tous les membres de ma famille soient bien portants, heureux et en paix. Qu’il ne leur arrive aucun mal. Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes. Puissent-ils toujours connaître le succès. Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

5. Que mes amis soient bien portants, heureux et en paix. Qu’il ne leur arrive aucun mal. Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes. Puissent -ils toujours connaître le succès. Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

6. Que toutes les personnes qui me sont indifférentes soient bien portantes, heureuses et en paix. Qu’il ne leur arrive aucun mal. Qu’elles ne rencontrent ni difficultés ni problèmes. Puissent-elles toujours connaître le succès. Qu’elles soient également patientes, courageuses, compréhensives et déterminées à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

7. Que mes ennemis soient bien portants, heureux et en paix. Qu’il ne leur arrive aucun mal. Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes. Puissent-ils toujours connaître le succès. Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

8. Que tous les êtres vivants soient bien portants, heureux et en paix. Qu’il ne leur arrive aucun mal. Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes. Puissent-ils toujours connaître le succès. Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

Une fois que vous avez terminé ces récitations, mettez de côté tous vos soucis et conflits pendant la durée de la pratique. Laissez simplement tomber tout le fardeau. S’ils reviennent plus tard dans la méditation, traitez-les simplement pour ce qu’ils sont : des distractions. La pratique de la bienveillance universelle est également recommandée au coucher et au lever. Il est dit qu’elle vous aide à bien dormir et qu’elle prévient les cauchemars. Elle vous aide aussi à vous lever le matin. Elle vous rend plus amical et ouvert envers le monde, amis ou ennemis, humains ou autres. Le phénomène psychique qui cause le plus de dommages dans l’esprit, principalement lorsqu’il est tranquille, est le ressentiment. Vous pouvez être indigné en vous souvenant d’un incident qui vous a causé une douleur physique ou mentale. Cette expérience peut produire un malaise, une tension, de l’agitation et vous tourmenter, au point que vous ne soyez plus capable de maintenir votre posture ni d’expérimenter cet état. Nous vous recommandons donc de commencer votre méditation en vous mettant en état de bienveillance universelle.

Il se peut que vous vous demandiez comment il est possible de souhaiter : " Que mes ennemis soient bien portants, heureux et en paix. Qu’il ne leur arrive aucun mal. Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes. Puissent-ils toujours connaître le succès. Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie. "
Il faut vous souvenir que vous pratiquez la bienveillance universelle pour la purification de votre propre mental, de même que vous pratiquez la méditation pour votre propre conquête de la paix et votre libération de la douleur et de la souffrance.
En pratiquant la bienveillance, vous pouvez développer une attitude plus amicale, sans parti pris, préjugés, discriminations ou animosité. Les personnes compatissantes peuvent aider les autres.
La compassion est une manifestation de la bienveillance dans l’action, et celui qui en est dépourvu ne peut aider les autres. Un comportement noble signifie un comportement hautement amical et cordial. Le comportement inclut les pensées, les paroles et les actes. S’il existe des contradictions dans ce triple mode d’expression, quelque chose ne va pas. Un comportement contradictoire ne peut être noble. Par ailleurs, d’un point de vue pragmatique, il est bien préférable de cultiver la pensée " Que tous les êtres soient heureux" que la pensée " Je le hais ". La noble pensée s’exprimera un jour par un comportement noble, et la pensée malveillante en actes malveillants.
Souvenez-vous que vos pensées sont transformées en paroles et en actes afin de procurer le résultat attendu. La pensée transposée en action est capable de produire des résultats tangibles. Vous devriez toujours parler et faire les choses avec la bienveillance présente à l’esprit. Mais si parlant de bienveillance, vous agissez dans une direction opposée, les sages vous le reprocheront. À mesure que la vigilance attentive et la bienveillance se développeront, vos pensées, vos paroles et vos actions deviendront aimables, plaisantes, sincères et bienfaisantes tant pour vous-même que pour les autres. Si vos pensées, paroles ou actions causent du mal, à vous même, aux autres, ou aux deux, vous devez alors vous demander si vous êtes vraiment attentif à la bienveillance.
D’un point de vue pratique, si vos ennemis étaient bien portants, heureux et en paix, ils ne seraient pas vos ennemis. S’ils étaient libres de problèmes, de douleur, de souffrance, d’afflictions, de névroses, psychoses et paranoïa, de la peur, des tensions et anxiétés, ils ne seraient pas vos ennemis. Votre solution concrète est de les aider à surmonter leurs problèmes, afin que vous puissiez vivre en paix et heureux. Si vous en étiez capable, vous devriez emplir l’esprit de tous vos ennemis de bienveillance et les faire tous réaliser le véritable sens de la paix, de façon que vous puissiez vivre en paix et heureux. Plus ils sont névrosés, plus ils souffrent de psychoses, de peurs, de tensions, d’anxiétés... plus ils peuvent créer des problèmes, des douleurs et des souffrances au monde. Si vous pouviez convertir une personne méchante et pervertie en un saint, vous feriez un miracle. Cultivons une sagesse adéquate et la bienveillance en nous-mêmes pour convertir les esprits mauvais en de saints esprits.
Quand vous haïssez quelqu’un vous pensez : "Qu’il soit laid, qu’il souffre, qu’il soit pauvre, inconnu, sans amis, malheureux..." Mais ce qui arrive en réalité, c’est que votre propre corps secrète de telles toxines que vous ressentez des douleurs, une tension artérielle élevée, du stress. Votre visage change, vous perdez l’appétit, le sommeil, et devenez désagréable envers les autres. Vous expérimentez les choses mêmes que vous souhaitez à votre ennemi. Vous ne pouvez pas voir la réalité telle qu’elle est. Votre mental ressemble à de l’eau en ébullition. Vous êtes comme un malade souffrant de jaunisse, auquel toutes les nourritures les plus délicieuses sont insipides. Vous devenez incapable de vous réjouir de la réussite, du succès de quelqu’un d’autre. Tant que cette condition existe, vous ne pouvez pas méditer correctement. Par conséquent, nous recommandons très instamment que vous pratiquiez la bienveillance avant de commencer sérieusement la méditation.
Répétez les passages précédents avec beaucoup d’attention et d’intention. En les récitant, ressentez la véritable bienveillance en vous-même d’abord, et ensuite partagez-la avec les autres, car vous ne pouvez pas partager ce que vous n’avez pas en vous même.
Souvenez-vous toutefois qu’il ne s’agit pas de formules magiques. Elles ne fonctionnent pas toutes seules. Si vous les utilisiez dans cet esprit, vous ne feriez rien d’autre que de gaspiller votre énergie. Mais si vous participez véritablement et investissez ces voeux de votre propre énergie, alors ils vous seront bénéfiques. Essayez et voyez par vous-même.